Commune de Candé-sur-Beuvron 41120 (Loir-et-Cher) - Site officiel

Visites & Patrimoine

Bienvenue à Candé-sur-Beuvron.

Le village est situé au sud de Blois au cœur des châteaux de la Loire. En bref, si vous suivez la Loire, vous ne manquerez pas de passer par Candé !
Candé est également traversé par le circuit n°1 des “Châteaux à vélo” et par celui de “La Loire à vélo”. Le château de Chaumont-sur-Loire se trouve à seulement 6 km.

Le village doit son attrait à sa position géographique, son histoire et… son dynamisme.

La réunion des eaux à Candé

Le nom de Candé provient du verbe latin “Confluere” qui signifie “réunion des eaux”, il tire ainsi son nom de la confluence entre le Beuvron et la Loire. N’oublions pas le Cosson qui traverse également la commune et qui se jette dans le Beuvron dans le bas du bourg. Pour voir ces deux confluences, traverser le vieux pont en prenant la direction Chaumont et suivre la Loire à Vélo sur le chemin dit de « la Vingtaine ».

Candé, existant déjà sous les Gaulois et les Romains, abritait des tribus celtes dont il subsiste quelques traces à La Motte Maindrai ou “Fort aux Anglais”.

Avec la traversée des siècles, les villes se fortifient et les châteaux féodaux font leurs apparitions sur les hauteurs. A Candé, il en existait cinq, dont deux disparus (la Motte Maindrai et la Cour au Jay).

Subsistent aujourd’hui le château de la Borde, le château de Madon et le château de Colivault. Puis vient le temps du chemin de fer où Candé avait également sa gare.

Candé est devenu Candé-sur-Beuvron en 1927 sur la demande de La Poste, afin d’éviter toute confusion avec un autre “Candé”.

Commune dynamique grâce à ses activités associatives mais également grâce à ses entreprises et commerces, ses atours touristiques sont nombreux allant des restaurants gastronomiques à la cave appellation Cheverny.

Où dormir ? Tous les choix sont possibles, de l’hôtel au camping 5 étoiles.

Un petit détour par :

  • l’église avec ses vitraux, dont quelques uns sont signés par le maître-verrier tourangeau Lobin.
  • plusieurs châteaux sur la commune, l’un (XVIIIe siècle) en arrivant dans le bourg par la route de la Levée, les autres dans le hameau de Madon. Sont inscrits au titre des monuments historiques le château de la Borde et le château de Madon.
  • le vieux pont sur le Beuvron.
  • des maisons de belles pierres dans la partie du bourg qui longe le Beuvron (l’ancien prieuré).
  • deux pistes cyclables : les Châteaux à vélo et La Loire à vélo.
  • la via Turonensis, le chemin de pèlerinage de Compostelle de Paris par Tours.
  • la visite du chai « Vignoble Tévenot » pour déguster leurs vins AOC Cheverny et Crémant de Loire.
  • un peu d’activités physiques avec le stade municipal ou le « city » (tennis, mini stade avec foot, panier de basket…) et pour les plus petits des structures de jeux.

A noter la petite histoire du Château de Madon

Le château de Madon a appartenu très longtemps au clergé blaisois. Sous le règne de Louis XII, les moines firent construire un nouveau bâtiment. Louis XII vint plusieurs fois au château de Madon.

En 1498, il se présenta devant un conseil ecclésiastique pour défendre sa demande d’annulation de mariage avec Jeanne de Valois, fille de Louis XI. Il épousa ensuite Anne de Bretagne.

Quelques chiffres

1 524 : nombre d’habitants au 01/01/2020

1 549 ha : superficie totale dont 382 ha boisés

 

 

 


Candé en images

Aller au contenu principal